Aurangabad fut la dernière capitale Moghole durant le règne d’Aurangzeb. Comme toute capitale Moghole, elle disposait un palais et de jardins. Il est difficile aujourd’hui d’imaginer la splendeur de la ville du 17 ième siècle, tant la ville s’est agrandie et s’est transformée.

Il y a encore quelques endroits où on peut entrevoir ce passé historique. un de ces endroits c’est l’Himayat Bagh. Ce poumon vert au milieu d’Aurangabad a été le jardin personnel de Aurangzeb.

Situé à côté de la porte de Delhi, ce jardin moghol est devenu une pépinière et un centre de recherche sur les plantes.  C’est aussi l’endroit idéal pour échapper à la chaleur et au bruit de la ville en restant dans celle ci.

A voir

La porte d’entrée:

18888809_304140583370702_7939064540610691072_n

La porte d’entrée qui est érigée à la fin d’un chemin de terre, n’est plus que l’ombre d’elle même. Dans un état avancé de délabrement, on peut quand même avoir une idée de comment elle fut au 17 ième siècle.

Le système d’irrigation et le palais d’été

 

Comme tout jardin Moghol, l’Himayat Bagh possède un système d’irrigation et des canaux hydrauliques. Encore aujourd’hui, on peut admirer deux de ses canaux qui sont disposés de chaque cotés du palais d’été. Cette disposition permettait de faire passer l’eau dans le palais d’été ce qui rafraîchissait le bâtiment.

La petite mosquée

En s’éloignant un peu de la pépinière, on tombe sur une petite mosquée qui se trouve un peu en hauteur. Le bâtiment en lui même n’est pas des plus intéressant mais il permet d’accéder à une superbe vue du Bibi ka Maqbara et sur les grottes d’Aurangabad.

Pour accéder au jardin:

Depuis la porte de Delhi, il y a sur la gauche une route accessible seulement en deux roues ou à pied. A 500 mètres, vous verrez  des barrières sur la droite pour accéder au système d’irrigation et le palais d’été. Si vous continuez tout droit vous arriverez à la petite mosquée.

 

 

Publicités