La ville était connue sous le nom de Rauzaa, «le jardin du paradis». Après la mort d’Aurangzeb, cette ville est rebaptisée « Khuldabad ». Khulad signifie le ciel et Abad signifie communauté ou société. C’est le point central de la vallée des saints parce qu’au XIVe siècle plusieurs saints soufis ont élu Khultabad comme résidence. Il est dit que pas moins de 1.400 saints sont enterrés dans cette vallée comme Rajaramdev, Badshah Khilji et Mo. Tuglak. Ils ont enseigné aux gens que les hindous et les musulmans doivent garder la paix et l’unité entre eux. Beaucoup de rois, dévots, saints sont venus à cet endroit pour voir leur désir accompli. Parce que c’est la capitale du soufisme, tant de rois et d’empereurs moghols ont construit des jardins fascinants, de petites maisons. Il y avait aussi de nombreux palais attrayants d’empereurs dont celui d’Aurangzeb.

dsc04548
Khultabad

La ville fut fortifiée sous le règne d’Aurangzeb à la fin du XVIIe siècle. Le mur avait une fonction protectrice contre les bandits et les brigands, mais ne pouvait servir de défense contre une armée.

Cette ville a une importance religieuse aussi bien qu’historique parce qu’elle contient la tombe de Malik Ambar et Aurangzeb.

 

La tombe de Malik Ambar :

dsc09647
La tombe de Malik Ambar

Pour en savoir plus sur Malik Ambar, vous pouvez lire cet article.

Le tombeau de Malik Ambar est une tombe de l’architecture indo – islamique classique. Le mausolée finement fini, construit en basalte rose et élevé sur un piédestal, a une double façade, chaque étage abrité par un surplomb sur les supports saillants. Les fenêtres de chaque côté sont finement travaillées, elles sont formées d’écrans géométriques appelés jali.

En face est une maison d’hôtes plutôt délabrée. Elle fut construite dans un style vaguement italien avec des fenêtres de style gothique qui a été très populaire à Hyderabad au début du 20ème siècle. Il a permis aux gens venu rendre hommage à Malik Ambar de se reposer. Malgré l’importance de Malik Ambar pour la vallée du Deccan, sa tombe est actuellement abandonnée.

 

Le tombeau d’Aurangzeb:

aurangzeb
Aurangzeb

Aurangzeb (3 novembre 1618 – 3 mars 1707)

De son nom Abu Muzaffar Muhiuddin Muhammad Aurangzeb Âlamgir connu comme Aurangzeb (ornement du trône en persan) ou comme Alamgir 1er Il est le dernier grand empereur moghol. Il est le troisième fils de Shah Jahan, il était gouverneur du Deccan de 1636 à 1644 avec un certain succès. En 1657, Shah Jahan est tombé malade et une guerre de succession a éclaté entre les trois frères. Le 31 juillet 1658, Aurangzeb remporte la victoire et s’assied sur le trône du paon, symbole du pouvoir moghol. Il a emprisonné son père dans le fort rouge d’Agra car il a soutenu son frère. Sous son règne, l’empire a atteint son apogée territoriale couvrant pratiquement toute l’Inde aujourd’hui.

Il était un musulman orthodoxe, il a rétabli la taxe pour les non-musulmans, a détruit les temples hindous, interdit la musique et les arts à la cour. Cette intolérance religieuse a créé de nombreux conflits avec les hindous dans le Deccan et les Sikhs au Pendjab.

Il a fait d’Aurangabad la capitale de l’empereur mughal pour pouvoir lutter efficacement contre Marathas.

Il est enterré à Khuldabad dans une simplicité désirée par lui-même.

Son règne marque la fin de l’empire qui a disparu 101 ans après lui.

La tombe :

dsc04183
La mosquée à l’intérieur du complexe

Aurangzeb mourut en 1707 à Ahmednagar. Son corps a ensuite été transporté à Khuldabad après l’arrivée de son fils Azam Shah et de sa fille Zinat-un-Nissa. Il ya une plate-forme sur la tombe faite de pierre rouge, de moins de trois mètres de longueur. Le tombeau était couvert de terre sur laquelle l’herbe poussait. Après son enterrement, il a reçu le titre posthume de « Khuld-makan » (celui dont la demeure est dans l’éternité). L’écran en marbre de jali a été ajouté en 1921 par le Nizam de Hyderabad avec l’encouragement du vice-roi britannique Lord Curzon. Le tombeau est couvert par « la voûte du ciel » signifie qu’il n’y a pas de toit et vous pouvez voir le ciel de là. La passerelle et le porche en dôme ont été ajoutés en 1760.

Il est dit que Aurangzeb a payé pour son enterrement en cousant des chapeaux pendant ses dernières années et que la tombe a coûté seulement 14 roupies et 12 annas. La tombe est « remarquablement simple selon les souhaits d’Aurangzeb». Le nom complet d’Aurangzeb est écrit sur une plaque de marbre dans l’un des coins de la tombe.

Aurangzeb a demandé à être enterré à côté d’un grand saint Sufi Zainuddin Shirazi.

Il est un saint Mahometan hautement vénéré par les musulmans. Sur le côté est, il y a un certain nombre de versets inscrits dans le Coran et la date de la mort du saint, 771 H. (1370 après JC). Cheikh Zain-ud-din est né à Shiraz, en H. 701 (1300) et est venu à Delhi par La Mecque. Il a étudié sous Maulana Kamal ud din de Samana et l’a accompagné à Daulatabad. Il occupa le bureau de Kazi à Daulatabad, et dans H. 737 (1336) il fut investi du manteau du califat, mais ne réussit réellement qu’après la mort de Burhan-ud-din dans H. 741 (1340). Les paroles de Zain-ud-din ont été enregistrées par Shaikh Husain dans son Hidayatu-l-Kaboul. Le mausolée fut érigé par ses disciples bien plus tard. Il est entouré par une grande cour quadrangulaire, et l’enceinte a deux portes chassées à l’argent. La cour a deux mosquées, l’une sur une plus haute et l’autre sur un niveau inférieur, une chaussée inclinée menant à la première.

dsc04182
Le complexe

Il ya des bâtiments ouverts sur tous les côtés, et un nagarkhana ou salle de musique à l’extrémité est. L’extrémité occidentale est utilisée comme une école où le Coran est enseigné. Les portes du sanctuaire sont incrustées de plaques d’argent et la scène ci-dessous est embellie avec un certain nombre de pierres curieusement coupées et polies. L’intérieur de l’enterrement est recouvert de bois de rose richement brodé, et a la chaîne habituelle des œufs d’autruche accrochés sur elle. On dit qu’une petite pièce dans un coin du mur de la cour contient la robe du prophète, qui est exposée une fois par an le 12 Rabi-ul-awal. La dargah abrite aussi le tombeau du premier Nizam, Asaf Jah Ier, son fils Nasir Jung, et ceux du fils d’Aurangzeb Azam Shah et de sa femme.

 

 

Jardin de Jahan Banu Begum:

Bani Begum était la femme du fils d’Aurangzeb, Azam Shah. La tombe de Bani Begam est au centre d’un grand jardin quadrangulaire. Il est entouré par un beau mur avec des cavités arquées à l’intérieur. Un élégant kiosque à chaque coin et est surmonté d’un dôme indo-sarrasin, rainuré à l’extérieur. L’entrée principale est au centre du mur nord et une mosquée est dans la direction sud. Alors qu’un cornet ouvert correspondant se trouve dans chacune des parois restantes. Le sol à l’intérieur est disposé dans la forme habituelle d’un jardin et contient des citernes et des fontaines, qui ne sont plus en état de fonctionnement. Le tombeau du Begum est à l’intérieur d’une autre clôture murée au milieu du jardin et a quatre petits minarets autour de lui. Une jolie maison d’été au centre de chaque mur, dans cette enceinte de la blessure, a seize piliers minces mais élégants, soutenant un toit en forme de dôme dans la forme curieuse appartenant au style du Bengale.

Publicités