L’empire Moghol désigne l’empire créé par Babur, en 1526 et qui disparaitra avec la colonisation de l’Inde par les britanniques en 1858.

Le mot moghol est dérivé du mot mongol dont Babur se dit héritier par sa mère de Gengis Khan. Il était de par son père Turc Chaghatai.

Avant la création de l’empire :

Babur est le descendant de Tamerlan qui règne sur l’Asie centrale et dont Samarkand est la capitale de l’empire Timouride. L’empire de Tamerlan se maintient bon gré mal gré. A la mort de Tamerlan, son empire est morcelé entre ses petits-fils et le grand père de Babur hérite de la région de Ferghana. Quand il monte sur le trône, Babur n’a que 12 ans et doit faire face à une révolte de l’aristocratie. Il assure son trône en écrasant la révolte. En 1497 et 1514, il sera en guerre contre les Uzbeks et perdra tous ses territoires. Il fut vers Kaboul où il installe sa capitale. A partir de 1521, il harcèle le sultan de Delhi, Ibrahim Lodi. C’est le 21 avril 1526. En remportant la bataille de Panipat que Babur devient maitre de l’Inde du nord et devient le premier grand empereur de l’empire Moghol.

 

Babur (14 février 1483 – 26 décembre 1530) :
babur

 

Après la défaite du sultan de Delhi, Babur se proclame empereur de l’Inde, et s’empare d’Agra. En 1527, il remporte la victoire contre Rana Sangha et devient le maitre incontesté de l’Inde du Nord.

Il passera le reste de sa vie à organiser son empire.

La légende dit que lorsque Humayun, son fils adoré tomba malade, il implora Dieu de le prendre à sa place. Il décèdera le 26 décembre 1530 et sera enterré à Kaboul.

 

Humayun (17 mars 1508 – 27 janvier 1556) :

humayun

Il a passé l’essentiel de son règne à se battre. Pris en tenailles au sud et à l’est, il se verra obligé de fuir en 1540 vers la Perse. Grace au Shah Tahmasp 1er qui lui donna une armée pour reconquérir son trône, il se lance de nouveau à la conquête de l’Inde en 1544. Après une âpre bataille contre son frère pour le contrôle de Kandahar, il se met en route vers l’Inde du nord. En juillet 1555, il rentre triomphalement dans Delhi après 15 ans d’exil.

De son exil en Perse, Humanyun ramènera le perse comme langue officiel du royaume et un gout pour la culture persane qui se retrouvera dans l’art Moghol.

A sa mort, sa femme Hamida lui construira un mausolée à Delhi, le premier avec jardin ce qui annonce le début de l’âge d’or de l’art Moghol.

 

Akbar (14 octobre1542 – 27 octobre 1605):

akbar

Considéré comme le plus grand des empereurs Moghol, Akbar (grand en arabe) a apporté à l’empire une stabilité et une organisation originale. Il n’a que 14 ans quand il succède à son père. Il se libère de la régence de son tuteur Bairam Khan, 4 ans plus tard. De son règne, on peut retenir un agrandissement territorial ainsi qu’une grande tolérance religieuse. Il refuse les conversions forcées, fait venir des hindous, des musulmans et des jésuites à débattre de religion devant lui.

Grand bâtisseur, il fait construire Fathelpur Sikri comme sa nouvelle capitale. On lui doit aussi le fort rouge d’Agra.

La fin de son règne est marquée par une guerre contre son fils Salim, le futur empereur Jahangir impatient d’être sur le trône.

 

Jahangir (9 septembre 1569 – 28 octobre 1627):

jahangir

Sous son règne, l’empire reste en état de guerre permanent afin d’accroitre son territoire. Il se trouvera confronter à des adversaires redoutables comme Malik Ambar dans le Deccan à qui il dédira une miniature. La tête coupée sur un pic, Malik Ambar reçoit les flèches de Jahangir.

Sous son règne, l’art, la littérature et l’architecture prospère. On lui doit notamment les jardins de Shalimar à Srinagar.

 

Shah Jahan (5 janvier 1592 – 22 janvier 1666):

shahjahan

Surement l’empereur Moghol le plus connu en occident. Son amour pour sa femme, Mumtaz Mahal, le fit édifier le Taj Mahal, monument le plus visité d’Inde et symbole du pays. On lui doit aussi la Jama Masjid de Delhi, plus grande mosquée d’Inde ainsi que le fort et les jardins de Lahore.

Sous son règne l’empire s’étant vers le sud, grâce à son fils Aurangzeb qui prend Daulatabad en 1633.

Sous Shah Jahan, l’architecture Moghole atteint son apogée. Son règne est aussi marqué par un durcissement envers les non musulmans.

Aurangzeb emprisonnera son père au fort rouge d’Agra, pour le punir d’avoir soutenu son frère pour la succession au trône.

 

Aurangzeb (3 novembre 1618 – 3 mars 1707):

aurangzeb

Il est le dernier grand empereur Moghol. L’empire atteint son apogée territoriale couvrant pratiquement toute l’Inde actuelle.

Musulman orthodoxe, il rétablit l’impôt pour les non musulmans, détruit des temples hindous, interdit la musique et les arts à la cour.

Cette intolérance religieuse créa de nombreux conflits avec les hindous dans le Deccan et les sikhs dans le Punjab.

Il déplacera sa capitale à Aurangabad pour pouvoir se battre efficacement contre les Marathas.

Il est enterré à Khuldabad dans une simplicité voulu par lui-même.

Son règne marque la fin de l’empire qui disparaîtra 101 ans après lui.

 

La fin de l’empire (1707 – 1858) :

Tous les successeurs de Aurangzeb n’auront aucune grandeur ne régnant pour la plupart que moins de 10 ans. L’année 1719 verra se succéder 6 empereurs. Le dernier des empereurs Moghols, Muhammad Bahadur Shah, sera détrôné par les Britanniques et exilé à Rangoon.

Publicités